Road Trips

De Nice à Annecy en BMZ Z3 M Coupé S54


La recette du parfait road trip :

  • Une GT d’exception
  • Les Alpes françaises,
  • Trois parcs naturels régionals, (le Mercantour, le Queyras, la Vanoise)
  • 6 cols à plus de 2500 mètres, (La Cayolles, Vars, Izoard, Lautaret, Galibier, Iseran)
  • Trois jours de soleil et une pointe de canicule…

­Z-Mountain-47Ce blog n’est pas un carnet de vacances, et je ne relaterai pas ici mes frasques, entouré d’avions de chasse en string au large de la plage de Pamplone… Je me contenterai de partager un court extrait des quelques jours que je viens de passer à profiter de notre beau pays et des routes sublimes qu’il nous offre, à bord d’un engin remarquable.

Sans réellement l’avoir planifié, je décide de partir découvrir les qualités routières d’une auto que je convoitais depuis longtemps. Car oui, je suis l’heureux propriétaire d’une rarissime BMW Z3 M Coupé S54 depuis quelques mois.

Une auto rare et convoitée

Dans la gamme Z de BMW, il y a trois modèles à avoir dans sa collection :

  • Le Z1, car c’est le premier, et qu’il reste le seul roadster a avoir des portières encastrables,
  • Le Z8, car c’est le retour des Supercar chez BMW, c’est LA voiture de James Bond, et une production ultra limitée,
  • Le Z3 M Coupé S54, car c’est une ligne intemporelle et une des plus belles autos jamais construites par BMW.

En effet le Z3 démarre sa carrière sous forme d’un roadster aux formes arrondies en musclées. La version M est introduite peut après, motorisée par le 3,2l de la M3 E36. Le look est unanimement une réussite, alors que les qualités dynamiques de l’auto la placent plutôt au rang de GT que de sportive. Il faut attendre la sortie de la version Coupé, pour donner au Z3 un élan nouveau et proposer cette fois de véritables aptitudes sportives. Le châssis fermé est plus rigide, les suspensions raffermies, et équipé du 3,2l en version M, ce petit break de chasse n’a pour ainsi dire pas de véritable concurrence. Et quel look !!! Ferrari avoue à demi mot s’en être inspiré pour dessiner la FF.

Z-Mountain-45

BMW Z3 M Coupé phase 2 (moteur S54 de la M3 E46)

Fort du succès du Z3, BMW termine l’exploitation du châssis en proposant des versions M phase 2, aussi bien en roadster qu’en coupé. En effet BMW Motorsport lance en 2001 la nouvelle M3 E46, équipé de ce qui reste à ce jour le dernier « vrai » moteur développé intégralement par de préparateur : le six cylindre en ligne 3,2l S54, développant 325CV sur le Z3, 341CV sur la M3 E46 et même 360CV en configuration CSL.

Le Z3 M coupé S54 sera vendu en 351 exemplaires en Europe et en conduite à gauche, ce qui en fait la version la plus exclusive. A part le moteur, peu de différences sont à noter par rapport au Z3 M Coupé phase 1. On note tout de même :

  • Jantes Gun Métal
  • Fonds de cadran gris (noirs sur phase 1)
  • DSC (antipatinage)

Z Mountain-43Mon auto est entièrement d’origine, et a 46.000 km au compteur, un historique complet depuis son achat en France, toutes les factures d’entretien. Noir intérieur noir et rouge, c’est une beauté.

Sur le très faible kilométrage que je planifie de réaliser à son volant, il faut être sélectif et intransigeant. Belles routes à minima, et spectaculaire idéalement ! Me voici donc à prendre le départ de Nice avec comme objectif de rallier Annecy, uniquement en passant par les routes vertes de la carte Michelin. Voici l’itinéraire complet qui donne le tournis :

645km de bonheur ultime que je ne saurais trop vous recommander. Ci dessous quelques unes des nombreuses photos réalisées à l’arrache avec mon iPhone. Ce voyage restera un de mes plus grands souvenirs automobiles. La nature est tellement belle, et les routes sont si calmes le soir, qu’il m’arrivait de rester béa, devant ce spectacle sublime. Le Z fut impérial. L’onctuosité du straight six Motorsport est d’une élasticité délicieuse, et quelle allonge ! Il est possible de rester en 3ème ou même 4ème sur presque n’importe quelle route. Vraiment impérial. Les suspensions assez souples, sont confortables et adaptées à une utilisation Grand Tourisme.

Un des plus grands souvenirs est surement le passage du col de la Cayolles, un dimanche soir à 20h30. Personne en vue, un silence absolu, des oiseaux, des marmottes, des insectes. Cette lumière tombante sur les prairies verdoyantes et quelques traces de neige éternelle. Un grand moment.

J’adore cette voiture !!!

4 réflexions sur « Road Trips »

  1. Salut Jules,

    Je partais pour une sieste, et navigue de site en site sans fil conducteur sur mon smartphone avant le « mode avion ». Puis, je tombe sur ton blog, qui ne fit oublier la sieste.

    Merci pour tes sensations que tu sais si bien retranscrire.

    Encore svp. Encore…

    Merci.

  2. Salut Jules,Je possède la même voiture ( Z3 m coupe) et prévois un achat de S1 exige… les grands esprits se rencontre 🙂 . merci pour ce journal ! C’est planant pour tous
    Djo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :