Archives du mot-clé Quaife gearset

Retour sur la piste d’Abbeville avec le kit Quaife UCR

Depuis Dijon en Juillet 2014, je n’avais pas mis une roue sur piste. Me voilà de retour sur le circuit d’Abbeville, à l’occasion d’une sortie circuit organisée par le club Lotus on Track. Sur ce post une vidéo sympa, mais pas d’explosion de chrono…

— Deux objectifs : —

  1. Valider le nouveau kit de boite Ultra Close Ratio Quaife ainsi que le différentiel Torsen
  2. Finir les pneus…

Pour ce qui est de la boite Quaife UCR, c’est une validation à 100%. Charles Gavard de Perfodem m’a fait une installation propre du kit. Il s’agit d’une cascade de pignons taille droite qui se monte dans la boite de vitesse Rover d’origine. Tout a été contrôlé, vérifié, ajusté. Je passe sur le rapport de pont long en 3.9 monté par exemple sur les Elise S1 120cv. Chacun des 5 rapports sont changés, et le premier rapport est les plus long des deux que propose Quaife. On obtient le diagram de vitesse suivant à 7800 tours/min :

Exige S1 d’origine pont 4.2 Kit UCR Quaife pont 3.9
Rapport Vitesse en km/h RPM drop Rapport Vitesse en km/h RPM drop
1 76 1 91
2 127 3 132 2 130 2 340
3 170 1 973 3 154 1 216
4 215 1 633 4 188 1 411
5 261 1 375 5 230 1 424

On constate que la boite courte d’origine est assez bien étagée, avec une chute de tours/min qui réduit plus on monte les rapports. Le nouveau montage allonge la première et raccourci là 5ème.  Le saut entre chaque rapport est plus petit, ce qui se traduit par une perte de régime sensiblement réduite au passage de la vitesse supérieure. Mon rupteur étant à 7800 tours, je peux prendre le rupteur en 5ème à 230km/h, ce qui devrait me permettre d’évoluer même sur les circuits rapides, sans avoir à me soucier de tirer trop court. Le sifflement est présent, mais moins violent que ce que je redoutais.

Le différentiel Torsen Quaife me donne satisfaction, et je ne sens aucune différence avec le différentiel Rover Torsen Type B, que j’avais jusqu’à présent.

Lotus Exige Abbeville
Crédit Photo : Thomas Capiaux

— Sur la piste —

Le circuit d’Abbeville est parfaitement adapté aux Lotus. Tout est question de rythme et de finesse sur les transitions. La ligne droite est assez courte, donc les autos de faible puissance pourront tout de même claquer un joli temps. Les freinages en appui et transitions de transfert de masse se succèdent presque sans discontinuer, ce qui fait de cette piste un vrai challenge technique. Je prépare un petit tutoriel dédié à cette piste car il y a beaucoup de choses à dire.

Ce n’est donc pas aujourd’hui que je reviens avec un gros temps. Un honorable 1’14’70, bien loin des 1’13’55, mon record personnel (non filmé) claqué en 2010, date à laquelle j’avais encore des bandes jaunes sur la voiture (voir photo plus haut)… Pourquoi une telle contre-performance me direz-vous, avec toutes ces upgrades récemment réalisées sur le Punisher ?

  • Une piste dégueulasse et arrêtée, pas mal de vent ce jour là,
  • Des ZZR avec 6 track days dans le nez, clairement sur la fin,
  • J’ai 40 balais dans 15 jours, je me fais vieux… 😉

Place à la vidéo, ou vous pourrez juger du niveau de grip du train arrière à la remise des gaz… Le premier tour est le plus rapide, puis j’ai laissé les trois tours à suivre, ou je fais le malin, avec de belles glissades !