Lotus 111

Conduire et piloter

Étiquette : Jaguar

Jaguar F-Type, la relève est bien née

Une révolution chez Jaguar. Depuis la mythique E-Type de 1961, la voiture de sport avait disparu du catalogue. Elle est de retour avec la F-Type. Autant dire que Jaguar met les petits plats dans les grands pour ce lancement en grande pompe, partout dans le monde. Les réjouissances démarrent cette semaine en France, avec plusieurs évènements dont une journée de test sur le complexe du CERAM. Votre serviteur était là pour tout envoyer.

Jaguar F-Type

Le Programme de la journée

Le CERAM c’est une superbe installation lovée au coeur de la forêt d’Hermenonville. Anneau de vitesse homologué pour 240 km/h, circuit routier, aire plane de 700 mètres… Un beau terrain de jeu pour les réjouissances les plus folles que j’osais imaginer.

Accueil chaleureux, cocktail, déjeuner et briefing avant le début des trois ateliers de cette après midi : trois tours de « circuit routier », démonstration de la qualité des équipements d’aide à la conduite (???) et enfin excursion, lors d’une promenade bucolique aux abords du complexe tout cela au volant de la F-Type. Ah, et bien sur le clou de la journée, le « Hot lap », ou « baptême de piste » c’est selon. Equipé d’une sublime charlotte et d’un casque de scooter trop petit, nous nous élançammes depuis le siège passager pour un tour endiablé ou nous allions enfin pouvoir découvrir « tout le potentiel sportif » de la F-Type.

Jaguar F-TypeOui, tout de même un peu frustré de ne pas vous ramener une belle vidéo au large potentiel youtubesque. Je me voyais déjà driftant frénétiquement la croupe voluptueuse de cette méchante F-Type V8 burnt orange de 500cv, et de fumer sans la moindre vergogne ce train de Pirelli P Zero de 295 de large… Et bien non, que nenni. Pas plus d’anneau de vitesse pour braver cheveux au vent la boucle ovale à 300 km/h… La journée s’adresse plutôt à une clientèle potentielle qu’au « pilote » que j’aimerais prétendre être.

Jaguar F-Type – Une vraie voiture de sport

Je retiendrais tout de même les véritables qualités dynamique de la F-Type, qui n’usurpe pas le qualificatif de « voiture de sport » en tout cas selon les critères de notre temps. Avec 495cv pour 1665kg, ce n’est pas un poids plume, mais le couple du V8 compressé de 5 litres fais le job. On constate immédiatement la rigidité du châssis, l’excellent équilibre des masses et une boite 8 rapports rapide à souhait. Pour une utilisation routière, les performances sont largement à la hauteur de la concurrence, et cette bande son mes amis, cette bande son… On flirt avec l’indécence d’une Maserati Grand Cabrio, vous dire… Appuyez sur le bouton magique, et les 105db sont immédiatement atteintes dans un tonnerre métallique et rageur. Limite érectile. Et tellement flatteur pour l’égo.

Jaguar F-TypeJe vous fais grâce du compte rendu des exercices réalisés sur l’aire plane, consistant à réaliser des manoeuvres brusques d’évitement sur surface mouillée, pour constater l’exceptionnelle calibration des aides à la conduite etc etc… Amusant, effectivement efficace, mais rien à faire sur ces pages.

Sacré coup de crayon, mais (presque) pas de coffre

Finalement ce que je retiendrais de cette F-Type, c’est sa ligne. Le coup de crayon est superbe, et je pense que la version burnt orange en jantes noires est la plus belle combinaison de couleur qui était représentée aujourd’hui. Cette F-Type remplit sa mission et offre une offre attractive comme alternative à Aston Martin. Elle pêchera tout de même sur un point qui l’empêche de se frotter à la 911 : son habitabilité. Le coffre est plus petit que celui de la Porsche, et il n’y a aucune place derrière les sièges. Pour le Porschiste que je ne suis pourtant pas, à qualités dynamiques et prestations sportives équivalentes (ce qui reste à prouver), la 911 marque un point qui compte et qui fait mal.

Jaguar F-Type V8Bravo Jaguar, la F-Type est bien née

Je tire mon chapeau à Jaguar, qui a été capable non seulement de créer cette voiture, mais aussi de mettre en place un objectif très ambitieux, et de prendre le risque d’investir à contre courant sur une niche de marché pourtant largement occupée par une concurrence bien établie. La campagne de lancement de la nouvelle F-Type est à la hauteur des ambitions du groupe TATA, mais aussi du potentiel indéniable de cette voiture, à prendre une place méritée sur le segment convoité des voitures de sport des années 10. On en reparle en 2014 pour la version RS, et dans les prochaines semaines pour un essai routier plus piquant. Ah oui, j’oubliais, la vidéo du Hot Lap sur le circuit du CERAM, ou j’encourage mon pilote à ne rien lâcher… Ce qu’il a fait avec brio.

Hot Lap en vidéo

Gymkhana en Lotus Exige au Musée de l’air du Bourget

Suivez moi sur Facebook !

Je reviens aujourd’hui sur cette superbe journée du 9 mars 2012. Grâce à la pugnacité de Jean-Baptiste Potier, rédacteur en chef du bulletin trimestriel du CLF, les portes du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget nous ont été ouvertes. Nous avons eu l’autorisation exceptionnelle de nous rendre au sein du parc extérieur pour réaliser ce qui se devait d’être une séance photo exceptionnelle. Les membres du CLF qui lisent ces quelques lignes, se rappellent du sublime bulletin que nous a concocté JB, mettant en scène trois Exige S1 et un dossier complet sur cette superbe auto. C’est non sans une certaine émotion que je me remémore cette journée, pour plusieurs raisons. C’était un projet qui tenait à coeur à notre JBP et sa joie fut tellement communicative. Notre mission n’était pas si compliquée, puisque il était simplement question d’apporter nos autos ! Ce fut surtout un moment tout à fait privilégié. Entre chaque avion, nous circulions sur le tarmac du Musée pour disposer nos autos autour des avions. Rafale, 747, Jaguar et autres grosses bestioles dont j’ignore le nom. En milieu d’après midi, une fois la séance photo terminée, la tentation était trop forte. Après de longues tergiversations avec le gardien du temple, nous avons l’autorisation d’attaquer un gymkhana improvisé entre les chasseurs, nous constituant les obstacles à contourner. Mon meilleur temps, fut de 1’57’00 pour faire le tour du 747 puis derrière le Rafale en contournant soudé, la maquette de la fusée Ariane. Voici la vidéo.

Ne me dites pas que vous y avez cru…

Non, le vrai régal fut photographique… JB et moi nous sommes éclatés, et en tombant sur une série Crossed Processing que j’ai en stock sur mon mac, je me dis que je me dois de la partager avec vous. Nous avons shooté comme des bêtes. La grosse éclate. J’ai 272 photos, et JB doit en avoir le double… Quel régal !!! La sélection n’a pas été facile, voici mes préférées. Vous pouvez cliquer sur les photos pour les uploader en 1200 pix, ce qui peut vous faire un beau fond d’écran, ou ce que vous voulez d’autre. Enjoy.

Attention à la tête JB.

© 2019 Lotus 111

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :