Archives pour la catégorie Photos

5 raisons pour acheter une Lotus Elise S1 maintenant

Vous rappelez-vous quand vous avez pris le volant d’une Lotus Elise S1 pour la première fois ? Sur une petite route de campagne sinueuse mais rapide, par beau temps, cheveux au vent ? Quand vous avez éprouvé cette révélation, ce sentiment d’avoir enfin trouvé LA réponse à vos attentes ? C’est bien ce que j’ai éprouvé en 2004, et depuis ce plaisir a été systématiquement renouvelé à chaque sortie.

Une sorte de « Eureka », une évidence. Ce sentiment, je souhaite que d’autres puissent le ressentir, mais il faut faire vite !

La Lotus Elise fête en 2016 ses 20 ans (!!!) et elle restera à jamais sans équivalent. Il faut donc se dépêcher, et je vous souhaite que bientôt vous aurez comme moi le plaisir de posséder une (ou plusieurs…) Lotus Elise de première génération.

Pour vous en convaincre, voici les 5 raisons pour lesquelles il faut acheter une Lotus Elise S1.

  1. La pureté de la conduite
  2. La ligne intemporelle
  3. La rareté
  4. Le niveau de performance
  5. Le prix est à son plancher, il est temps d’acheter !

Elise 165 vs Punisher-4794

1- La pureté de la conduite

C’est une qualité fondamentale de l’Elise qui est liée à la façon dont elle a été conçue :

  • Châssis rigide en aluminium extrudé, double triangulation AV et AR,
  • Aucun filtre au niveau des commandes : pas de direction assistée, pas de servo frein, accélérateur par câble et pas de contrôle de traction ou de suspension pilotée,
  • Poids de 730kg en ordre de marche,

Colin Chapman en avait fait son mantra lorsque il créa la Lotus 7 : « Light is Right ». Même si d’autres constructeurs se targuent de la légèreté de leur auto, rare sont les modèles plus récents et couverts, qui pèsent moins d’une tonne en ordre de marche. Alors 730kg, n’en parlons même pas !

La Lotus Elise S1,  c’est une expérience de conduite impossible à répliquer à l’avenir.

Essentiellement pour des raisons règlementaires et économiques, il sera impossible de concevoir à un coût raisonnable, une auto capable de répondre au cahier des charges de l’époque, au poids si contenu, et de s’affranchir d’équipements de confort et de sécurité aujourd’hui devenus obligatoires. La clarté dans le comportement de l’auto, la lisibilité et l’équilibre de la tenue de route, la dynamique si gratifiante à la limite d’une berlinette à moteur central, sont tout simplement à ce jour, sans équivalent.

Traversée de Paris-4594

2- Une ligne intemporelle

Je trouve l’Elise S1 très belle, mais là n’est pas mon point. D’ailleurs si vous n’êtes pas d’accord, expliquez votre mauvais gout en commentaire. Je répondrai en toute mauvaise foi !

Déjà 20 ans sont passés et il est difficile de donner un âge à une Lotus Elise S1. Son design tout en rondeur, avec ce qu’il faut de présence et de codes visuels sportifs, se marient parfaitement avec la petite taille de l’auto.

Le résultat c’est une présence affirmée, résolument sportive, mais sans prétention. Plus on regarde l’Elise de près, plus la voiture intrigue, attise le désir, et finalement impressionne. Comment une si petite voiture peut-elle faire un tel effet ?! C’est toute la magie de l’Elise S1, qui suscite un intérêt qui va crescendo, même pour les non-initiés. L’Elise est tout sauf un faire valoir social car il faut bien avouer que son badge n’a pas le prestige de constructeurs allemands ou italiens. Lotus – c’est en revanche la marque d’un Gentleman Driver qui le revendique. Déjà 20 ans qu’elle existe et à n’en pas douter, la ligne de l’Elise est devenue intemporelle.

Elises Vendome

3- La Rareté

Encore aujourd’hui, Lotus produit les Elise et Exige de troisième génération sur la base du chassis originel créé en 1995 (à quelques modifications près). C’est vous dire si la recette était bonne, puisque peu de choses ont évolué dans les fondamentaux.

8613 Lotus Elise S1 ont été produites entre 1996 et 2001.

 

Quelques variantes ont également été construites :

  • Elise Sport 135 (85 exemplaires)
  • Elise 111S (1489 exemplaires)
  • Elise Sport 160 (319 exemplaires)
  • Elise Sport 165 (ma jaune – Kit PTP 165)
  • Elise Sport 190 (50+ exemplaires)

Et bien sur deux autres variantes sur la base de la S1 :

  • Exige S1 (604 exemplaires, dont 1 Punisher)
  • 340R (340 exemplaires)

L’Elise la plus désirable est incontestablement l’Elise Sport 190 avec son moteur Rover K en VHPD (Very High Performance Derivative) de 190 chevaux, mais aussi la plus à même de vous donner quelques soucis mécaniques au niveau du moteur. Le meilleur choix est surement la 111S, construite à seulement 1489 exemplaires, équipée de son aileron arrière distinctif et de son moteur équipé du Rover K VVC de 145cv. La 111S est surement la plus recherchée des Elises S1. Je regrette tellement d’avoir vendu ma grise !!!

Une Lotus Elise en parfait état, peu kilométrée, bien équipée et à l’historique limpide est devenue une denrée très rare…

Les chiffres de production indiqués plus haut, représentent l’ensemble des modèles produits, indifféremment de l’emplacement du volant. Pour ce qui est du débat, entre les « vraies » conduites à gauche et les « converties » pour moi ce n’est pas un sujet, au contraire.

Tout était prévu par Lotus pour que nos Elises soient facilement construites, indifféremment du coté choisi pour placer le volant, avec une nombre de pièces spécifiques réduit. Une RHD convertie en LHD avec soin, sera en tous points conforme au cahier des charges initial, et Lotus est même capable de produire un certificat de conformité pour chaque châssis quel que soit le coté du volant.

Une auto convertie avec soin, aura été démontée à l’avant, notamment pour gérer la colonne de direction, le pédalier et le faisceau électrique. C’est l’occasion pour ajuster et fiabiliser de nombreux éléments sur l’auto, qui avouons le, n’est pas exempte de certaines irrégularités de finition et d’ajustement…

Mon Exige S1 aka « The Punisher » est bien une RHD convertie en LHD. Mon ex 111S (que j’ai fait la bêtise de vendre en 2012, plus haut en gris) était elle aussi une convertie. Je le répète, j’estime qu’une conversion de qualité est souvent gage d’une auto aboutie et fiabilisée. Il n’y a aucune contrainte règlementaire ou liée à l’assurance, pour l’avoir vérifié moi même.

Traversee de Paris - Janvier 2016 - Genaro Bardy-32
Genaro Bardy – Photographe

 

 

4- La Performance

Soyons clair. Je ne parle pas ici de 0 à 100 km/h, encore moins de temps au 1000 mètres départ arrêté et de vitesse de pointe.

Avec une puissance de 120 à 190cv selon les versions, l’Elise ne sera jamais la plus rapide, mais sa faible masse lui permet de se mouvoir avec éclat. Et n’oublions pas que l’accélération ne se mesure pas que dans une seule direction… L’Elise freine fort. Très fort. L’Elise est agile et ses phases de transitions sont rapides. Très rapides. Son centre de gravité est bas, ce qui lui permet de maintenir plus d’un G au point de corde…

La Performance avec un P majuscule, se défini autrement au volant d’une Elise. C’est assez subjectif et personnel, puisque l’Elise ne peut être performante par elle seule. Elle a besoin de l’engagement du pilote pour en révéler toute la substance.

Sur un circuit sinueux, ne prenez pas de pari trop hâtif face à une Lotus Elise S1 affutée et bien emmenée… Vous risqueriez d’y perdre votre fierté toute germanique…

Une fois que l’Elise sera dans votre garage, par pitié emmenez-là sur un circuit. Cette voiture est faite pour cela. Elle n’en souffrira pas, et votre portefeuille non plus. Car le cercle vertueux du poids contenu de l’auto vous apparaitra aussi lorsque vous ferez vos comptes !

Mais vous allez devoir apprendre à piloter avec finesse pour en tirer toute la quintessence, et là encore, vous en tirerez un plaisir infini.

Traversée de Paris-4598

5- Le Prix

Rendez-vous compte. Une belle Elise S1 relativement propre et standard, vous coutera autour de 19.000 euros. Une belle auto assez peu kilométrée autour de 21.000, et ensuite pour un modèle d’exception en parfait état et bien équipé, compter plus de 30.000 euros.

Ce n’est pas grand chose pour une auto ayant les qualités évoquées plus haut, et produite à si peu d’exemplaires. Le prix est resté stable pendant des années, et commence à augmenter pour les modèles les plus rares. Ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Partagez votre expérience en commentaire. Merci !

 

Wallpaper Lotus pour votre iPhone

Si comme moi vous êtes un fan de Lotus, et heureux propriétaire d’un iPhone, vous êtes à l’affut de belles images pour vos fonds d’écran. Voici donc une sélection de deux wallpapers Lotus, parfaitement dimensionnés pour iPhone 4 et 4S. Je rassure les propriétaires d’iPhone 5, ça marche aussi ! Il est d’ailleurs possible d’essayer sur n’importe quel smartphone Android !

Abonnez vous à ma Newsletter en haut à droite de cette page, je vous enverrai régulièrement quelques autres images de fond d’écran !

Lotus iPhone home page

wallpaper lotus iPhone 4 wallpaper lotus2

Gymkhana en Lotus Exige au Musée de l’air du Bourget

Suivez moi sur Facebook !

Je reviens aujourd’hui sur cette superbe journée du 9 mars 2012. Grâce à la pugnacité de Jean-Baptiste Potier, rédacteur en chef du bulletin trimestriel du CLF, les portes du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget nous ont été ouvertes. Nous avons eu l’autorisation exceptionnelle de nous rendre au sein du parc extérieur pour réaliser ce qui se devait d’être une séance photo exceptionnelle. Les membres du CLF qui lisent ces quelques lignes, se rappellent du sublime bulletin que nous a concocté JB, mettant en scène trois Exige S1 et un dossier complet sur cette superbe auto. C’est non sans une certaine émotion que je me remémore cette journée, pour plusieurs raisons. C’était un projet qui tenait à coeur à notre JBP et sa joie fut tellement communicative. Notre mission n’était pas si compliquée, puisque il était simplement question d’apporter nos autos ! Ce fut surtout un moment tout à fait privilégié. Entre chaque avion, nous circulions sur le tarmac du Musée pour disposer nos autos autour des avions. Rafale, 747, Jaguar et autres grosses bestioles dont j’ignore le nom. En milieu d’après midi, une fois la séance photo terminée, la tentation était trop forte. Après de longues tergiversations avec le gardien du temple, nous avons l’autorisation d’attaquer un gymkhana improvisé entre les chasseurs, nous constituant les obstacles à contourner. Mon meilleur temps, fut de 1’57’00 pour faire le tour du 747 puis derrière le Rafale en contournant soudé, la maquette de la fusée Ariane. Voici la vidéo.

Ne me dites pas que vous y avez cru…

Non, le vrai régal fut photographique… JB et moi nous sommes éclatés, et en tombant sur une série Crossed Processing que j’ai en stock sur mon mac, je me dis que je me dois de la partager avec vous. Nous avons shooté comme des bêtes. La grosse éclate. J’ai 272 photos, et JB doit en avoir le double… Quel régal !!! La sélection n’a pas été facile, voici mes préférées. Vous pouvez cliquer sur les photos pour les uploader en 1200 pix, ce qui peut vous faire un beau fond d’écran, ou ce que vous voulez d’autre. Enjoy.

Attention à la tête JB.

Le mouvement capturé

C’était en 1997, quelques semaines après mon arrivée à Hong Kong. Entouré par des magasins d’électronique, enfin, je n’avais que l’embarras du choix. Je rassemble mes économies d’étudiant et je m’achète mon premier Reflex. Un Minolta moyen de gamme, destiné à découvrir la photographie sur un appareil qu’il était possible de paramétrer en mode manuel. Nous étions encore à quelques années de l’émergence du numérique, et ce bon vieux 505si Super, fonctionnait avec de bonnes vieilles pellicules 24×36. J’ai commencé par faire des photos de vacances, puis du petit reportage à Hong Kong, ou j’ai habité pendant 4 ans. Ce qui est fascinant avec la photo, c’est qu’il est impossible d’en faire le tour, et que le plaisir de construire une image est tout à fait exquis.

Le problème, c’est que faire de la photo sur un circuit alors qu’on est déjà bien occupé à s’occuper de son volant, et bien ce n’est pas simple du tout… Des photos de ma voiture, j’en ai des tonnes, mais je n’en avais aucune qui soit vraiment chargée d’émotion. C’était vrai jusqu’à ce que je demande à mon ami de 20 ans Genaro, de m’accompagner sur un circuit. Le bougre est toujours partant pour aller cramer un peu de gomme (de n’importe quel type), mais il est aussi sacrement talentueux comme photographe. L’élève à maintenant dépassé le maitre, et je me rappelle des ces quelques minutes ou il avait joué avec mon Canon en Bretagne en me disant un truc du genre « Ah ouais… Canon ».

J’écris ces quelques lignes pour rendre hommage à Genaro dit « Naro » et tous les superbes clichés qu’il nous a sortit à Montmélo, au Mans ou encore à SPA. Notez que l’animal ne choisit pas n’importe quelle destination…

Je vous invite donc à découvrir son blog Naro-Photo et en particulier quelques albums Lotus tout à fait surprenants. Un autre oeil sur un track day, c’est génial. Merci Naro.

Naro reportage à Montmelo avec le CLF

Naro reportage à SPA avec le Lotus on Track et encore ICI

Naro au Mans avec le CLF

Merci mon Naro.