Lotus 111

Conduire et piloter

Étiquette : Vitesse

Quelle amende pour quel excès de vitesse ?

Voici un tableau qui vous permettra de savoir à quelle sanction vous vous exposez en cas d’excès de vitesse sur les routes et autoroutes françaises. Vous connaitrez les seuils de déclenchement des radars automatiques, les marges de tolérance technique, le montant de l’amende et le nombre de points débités de votre permis en cas d’infraction.

« Je me suis fait bêtement avoir il y a quelques jours à 139 km/h, et si j’avais eu ces chiffres en tête, j’aurais pu choisir entre rouler 2 km/h moins vite pour ne pas avoir d’amende, ou alors 18 km/h plus vite pour la même sanction !!! »

Il y a deux paramètres à avoir en tête pour connaitre les sanctions auxquelles nous nous exposons sur la route en cas d’excès de vitesse avéré.

  1. Le seuil de « tolérance technique » de 5 km/h pour les vitesse inférieures à 100 km/h, puis de 5% au delà. Cela revient à dire que si vous roulez à 139 km/h, la vitesse retenue sera de 139 – 5% = 132 km/h
  2. Les infractions sont constatées par tranches.

Le tableau suivant permet donc de savoir, en fonction de votre vitesse réelle, celle qui serait retenue par un radar automatique, ou mobile. Ainsi, vous obtenez la tranche d’infraction et la sanction qui correspond.

Tableau-Exces-vitesse

Imaginons que vous partiez en vacances dans les prochains jours, et que vous décidiez de prendre l’autoroute. Si vous rouliez à 139 km/h réels, et que vous vous faisiez contrôler par un radar fixe ou mobile, la vitesse retenue serait de 132 km/h. Vous auriez 1 point en moins sur votre permis et devriez payer une amende de 90€.

Si vous rouliez à 157 km/h réels, la sanction serait la même.

En effet, la première tranche d’infraction sanctionne les excès de vitesse de moins de 20 km/h au dessus de la limite autorisée. Si vous ajoutez la marge de tolérance technique, cela revient à dire que la sanction sera la même si vous roulez entre 138 et 157 km/h. (ligne en jaune sur le tableau).

Jusqu’à 137 km/h, vous ne risquez pas d’amende. Sachant que les compteurs de vitesse embarqués dans les voitures sont souvent optimistes, si vous roulez à 140 km/h compteur, sur une autoroute limitée à 130, vous ne risquez pas l’infraction.

« Quitte à risquer un point de permis et 90 euros d’amende, autant roulez à 157 km/h plutôt qu’à 140 !!! »

Me disait mon ami Jean-Baptiste dit « Doug » dans le milieu underground des amateurs de MX5. « Oui c’est tout à fait vrai » lui dis-je, mais il faut bien évidemment être capable de rester maitre de sa vitesse en toutes circonstances. La vitesse excessive sur la route, c’est pas bien, lui répétais-je…

J’en profite pour vous livrer une information qui est à prendre avec des pincettes… Mais il semblerait qu’en cas de contrôle par une patrouille mobile de type Moto ou Interceptor façon Subaru ou Megane RS, la prise en chasse ne soit déclenchée qu’à partir de 2 points de retrait, soit une vitesse supérieure ou égale à 158 km/h… Une idée sur ce dernier point ? Merci à mes lecteurs éclairés et bonne route les amis. Soyez prudents…

Le Mans – Circuit Bugatti – Partie 4 : Chemin aux Boeufs, Esses Bleus et Raccordement

Vous sortez du double droit du Garage Vert. Vous voilà lancé sur la deuxième lige droite du circuit Bugatti au Mans. Le prochaine enchainement est la chicane rapide du Chemin aux Boeufs.

Enchainement du Chemin aux Boeufs, Circuit Bugatti, Le Mans.

Enchainement du Chemin aux Boeufs, Circuit Bugatti, Le Mans.

Pif paf rapide ou il est fondamental de soigner l’entrée à gauche, pour conserver un maximum de vitesse, en prenant soin de correctement poser la voiture pour remettre les gaz dans l’axe au point de transition, juste avant le droit. Le vibreur du gauche est prenable du bout des roues intérieures. En revanche le vibreur de droite peut être pris de façon beaucoup plus agressive, une fois la voiture correctement posée. Cet enchainement rapide constitue un excellent entrainement car les dégagements sont larges et il est possible de se permettre quelques fantaisies sans risque majeur de casse.

Vous soudez ensuite sur toute la sortie, y compris sur le vibreur intérieur, puis extérieur à gauche en sortie. Là encore vous pouvez vous permettre un excès d’optimisme sur le sec, car le vibreur extérieur en sortie est recouvert d’herbe synthétique permettant de sauver l’auto sans trop perdre de temps. ATTENTION: ne jamais rouler en appui sur l’herbe synthétique mouillée!!!

Vous arrivez au freinage des ESSES Bleus, autre enchainement rapide du Bugatti, cette fois droite-gauche avec une difficulté liée au dévers positif puis négatif de la piste.

Les Esses Bleus - Le Man Bugatti

Freinez bien droit en bout de ligne droite, au niveau du début du vibreur. Pour les plus téméraires, ou les voitures peu puissantes, il est possible de freiner plus tard, environ 20 mètres après le début du vibreur. La corde du premier droit est assez tardive, et vous bénéficiez d’un dévers positif. La piste penche vers la droite, ce qui vous permet une entrée tendue sur les gaz. Ne pas hésiter à manger le vibreur de droite, peu violent.

Le gauche est plus technique et délicat, puisque le dévers négatif rendra l’auto fragile sur ses appuis. Il est facile de perdre l’auto sur un lâché de pied à cet endroit du circuit. Soyez vigilant ! Tentez de ne pas casser trop violemment votre vitesse sur cet enchainement, soyez coulé et très progressif sur les pédales. Enroulez gentiment pour vous laisser déporter bien à droite, jusqu’à la ligne des stands.

Dernier virage avant la ligne droite des stands, le Raccordement. C’est en effet à cet endroit que se raccordent le circuit Bugatti et le circuit des 24 heures, d’ou le nom de ce virage. On le voit d’ailleurs sur la photo ci-dessous.

Le Raccordement - Le Mans circuit BugattiPremier virage à droite, le plus appuyé, ou l’on reste sur les freins jusqu’au vibreur extérieur. Remise des gaz légère et idéalement un allongement de la courbe pour attaquer le deuxième droit qui conditionne la ligne droite des stands. Le deuxième vibreur peut être mordu généreusement, attention toutefois à garder deux roues extérieures sur la piste et ne pas perdre la motricité sur les différentes surfaces. Cet enchainement est assez délicat, puisque le premier freinage est en appui et que les deux morceaux de la courbe sont presque un peu trop espacés pour ne constituer qu’un seul virage à droite. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à se laisser déporter bien à gauche pour arrondir au maximum. Vous êtes donc gaz à fond avant le deuxième vibreur. Il faut sacrifier le premier droit pour être idéalement placé sur la sortie et le passage du deuxième vibreur. La vitesse de l’auto en haut de la ligne droite en dépend !

Visitez la page VIDEO pour visionner un tour embarqué.

Le Mans – Partie 1 – Courbe Dunlop

Le Mans – Partie 2 – Chapelle

Le Mans – Partie 3 – Musée et Garage Vert

Merci pour vos commentaires !

© 2019 Lotus 111

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :